11 mars 2021

Parution de "La vie psychique du racisme. L'empire du démenti"

Sophie Mendelsohn, Livio Boni

Deux spécialistes praticiens proposent avec cet essai de nous plonger au cœur du phénomène raciste, grâce à une histoire, alternative et décentrée, de la rencontre entre psychanalyse et question coloniale. En remobilisant les concepts clés de la discipline, les auteurs engagent une compréhension de la persistance du racisme dans les sociétés postcoloniales, et ils montrent comment le « racial » a pu devenir le lieu effectif du malaise du sujet contemporain.

« Le racisme a bien de l’avenir », prophétisait Lacan au début des années 1970, alors même que l’achèvement du cycle des décolonisations pouvait laisser croire que le phénomène raciste allait péricliter ou devenir une survivance résiduelle. Quatre décennies plus tard, force est de constater que l’oracle lacanien ne s’y est pas trompé. Non seulement le racisme resurgit de toutes parts, mais, fait inédit, dans de nombreux pays dits « occidentaux », alors même que la question raciale est repolitisée par des minorités, qui l’associent à des revendications de classe et de genre, c’est désormais la majorité « blanche » qui se considère discriminée, adoptant ainsi une attitude victimaire et revancharde à la fois. Livio Boni et Sophie Mendelsohn retracent un pan majeur et pourtant fort méconnu de l’histoire de la psychanalyse francophone, lancé par Octave Mannoni à Madagascar à la fin de la Seconde Guerre mondiale, prolongé par Frantz Fanon entre les Antilles et l’Algérie, et dont on retrouve des traces, encore peu exploitées, dans le mouvement lacanien. Une histoire dans laquelle la question de l’économie psychique du racisme n’est nullement marginale, ni limitée à celle, culturellement plus ancrée dans le freudisme, de l’antisémitisme. Cette cartographie, alternative et décentrée, de la rencontre entre psychanalyse et question coloniale, revisite les concepts clés de la discipline (identification, refoulement, démenti). Ce faisant, elle engage non seulement une déconstruction du racisme, mais aussi une prise en compte du « racial » comme lieu effectif du malaise du sujet contemporain et, par conséquent, comme le lieu éventuel d’un renouvellement de ses perspectives.

Livio Boni est psychanalyste et directeur de programme au Collège International de Philosophie. Ses travaux portent sur la géo-histoire de la psychanalyse et sur la ville comme champ psychique. Il est notamment l’auteur de L’Inde de la psychanalyse. Le sous continent de l’inconscient (2011), Freud et la question archéologique(2014).

Sophie Mendelsohn exerce la psychanalyse à Paris et a publié de nombreux articles dans des revues, notamment Critique, Essaim et Psychanalyse. Elle est à l’initiative de la constitution du Collectif de Pantin, qui réunit psychologues, psychanalystes, psychiatres, philosophes et anthropologues autour des questions de race, afin d’engager la psychanalyse sur la voie d’un examen approfondi de l’énigme du racisme.

La vie psychique du racisme. L’empire du démenti

Par Livio BONI et Sophie MENDELSOHN

Editions La Découverte, Petits cahiers libres 248 pages – 15,00 €

Téléchargez cette publication en cliquant sur le lien ci-dessous :
TéLéCHarger

Voir aussi